d

22 sept. 2017 - Maginn League of Legends

Worlds 2017 : Focus sur Gambit

Worlds 2017 : Focus sur Gambit

Non, vous ne rêvez pas, ils sont bel et bien de retour. Si vous n’avez pas suivi la scène compétitive ces derniers mois, mais que vous vous souvenez avec nostalgie de l’époque Moscow Five, vous serez ravis d’apprendre que les Gambit seront de la partie aux prochain Worlds. Même si les seuls rescapés de la légendaire écurie russe sont Diamondprox et EDward (ou GoSuPepper pour les plus anciens d’entre nous), l’identité de l’équipe reste résolument slave puisqu’ils viennent de remporter la ligue CIS (CEI en français pour Confédération des États Indépendants), qui regroupe les anciens pays de l’URSS. Alors, les Gambit sont-ils toujours la même redoutable équipe qu’ils étaient auparavant ? C’est ce que nous allons voir.

Un héritage qu’il faudra perpétrer

Pour ceux qui ne regardaient pas de League of Legends compétitif en 2012, voici une petite rétrospective. Durant les qualifiers des IEM Kiev 2012, une équipe russe jusqu’alors inconnue du nom de Team Empire se fait remarquer avec une action spectaculaire face aux SK Gaming. Ils remporteront le match, puis le qualifier, puis le tournoi. Le reste appartient à l’histoire : rachetés par la structure Moscow Five, Darien, Diamondprox, Alex Ich, Genja et GoSuPepper dominent l’Europe sans partage durant toute l’année, seulement titillés par les CLG.eu de Froggen. Durant les championnats du monde ils échouent face aux vainqueurs Taipei Assassins et se partagent la troisième marche du podium avec leurs comparses européens.

Gambit LCS 2014

Les légendes qui ont tant fait trembler les Coréens : Diamondprox, EDward, Alex Ich, Darien et Genja

Crédits : Riot Games

Après une victoire haut la main face aux Coréens aux IEM Katowice, l’année 2013 sera moins simple puisqu’ils ne remporteront pas les deux premières éditions des LCS, raflées par Fnatic. Ils se qualifient tout de même aux Worlds où ils échoueront cette fois-ci en quarts de finale. L’année 2014 marque le début de la fin pour la formation. Après les départs d’Alex Ich pour les LCS NA, et de Darien et Genja en retraite, l’équipe enchaîne les hauts et les bas, et même si la saison 2015 démarre bien avec notamment l'arrivée de Cabochard en toplane, l'équipe échouera à la huitième place du summer split et se voit contrainte de revendre son spot LCS à Vitality pour la saison 2016. Mais l’histoire ne s’arrête pas là…

Retour à la mère Russie

En effet, début 2016 est annoncée la création d’un roster pour la ligue CIS. Diamondprox rejoint l’équipe qui se qualifie pour le segment d’été de la ligue principale mais termine à la sixième place. Même classement pour le Spring Split 2017, mais c’est durant le mercato de l’intersaison que le roster va prendre forme. Diamondprox est le seul joueur à rester, il est rejoint par son ancien coéquipier EDward, qui sort des Playoffs du Spring avec Vega Squadron. S’ajoute au roster deux anciens joueurs d’Albus Nox Luna qui ont fait grande impression aux Worlds : Kira (Midlane) et PvPStejos, qui abandonne la jungle pour retrouver la toplane. Dernier ajout à l’équipe en la personne de Blasting, Carry AD Letton et champion en titre de la LCL, ayant donc participé au MSI.

Durant la saison régulière, les Gambit déroulent. Ils terminent avec un score presque parfait de 13-1, démontrant qu’ils ont une bonne longueur d’avance sur leurs compatriotes. Après avoir survolé les demi-finales, ils se retrouvent face aux M19, ex-Albus Nox, pour la dernière ligne droite de la course au titre. Les Gambit, bien que fébriles en early game, maîtrisent leur sujet et mènent 2 à 0. Mais la conclusion s’annonce plus difficile que prévu, car les nouvelles recrues M19 Reach et Lukezy leur mènent la vie dure et emmènent les Gambit en game 5, malgré une quatrième partie très incertaine. Mais il suffit aux Gambit de sortir un nouvel atout de leur poche, en l’occurrence la Camille de Stejos combinée au Ziggs de Kira, pour écraser la dernière partie en 30 minutes. Ils sont champions de la LCL et iront aux Worlds.

Gambit vainqueurs LCL Summer 2017

Les Gambit remportent un titre régional pour la première fois de leur histoire.

Crédits : Gambit Esports

Style de jeu

Les Gambit ont un style de jeu versatile : capables en l’espace d’un seul Bo de jouer tour à tour sur la midlane, puis l’ADC, puis la toplane, on ne peut pas les qualifier d’équipe unilatérale. En revanche on distingue un motif récurrent dans leur parties. Si leur early game est plutôt fragile, les laners étant souvent trop imprudents et donc sensibles aux ganks, leurs escarmouches en midgame suffisent souvent à rétablir la balance de gold à égalité. Le moment décisif de la partie est très souvent un call nashor éclair, ne laissant aucune chance aux adversaires même quand ceux-ci sont devant. Et pour voler Diamondprox, il faut se lever tôt. Malheureusement, il arrive parfois aux joueurs de se faire attraper seuls durant la durée du buff nashor, ruinant ainsi le powerplay en cours et retardant la fin de la partie jusqu’à la prochaine apparition du baron.

Mais si les choses tournent mal, les Gambit peuvent toujours se reposer sur leurs capacités de combat, portés par la justesse mécanique de Diamondprox et Kira. Attention tout de même à ce que Blasting ne retombe pas dans ses travers en se retrouvant hors de position, car EDward est bien souvent plus occupé à mener la vie dure aux carries adverses plutôt qu’à protéger le sien. En parlant de la botlane, si leur 2v2 est très solide et prend souvent des kills sans l’aide du jungler, EDward reste fidèle à lui-même et taxe toujours quelques kills à son AD. Et les mécaniques du Thresh Prince ne lui sont pas de grande utilité lorsqu’il est attrapé hors de position, péché mignon qu’il partage avec son toplaner. Comme dernier point faible de l’équipe, on peut noter une tendance générale à l’agression, qui peut tout aussi bien leur donner un énorme avantage dès le début de partie comme tourner au vinaigre et confirmer l’adage « greed is feed ».

Kira Champion Ocean

Le « Champion Ocean » de Kira porte bien son nom.

Crédits : Gambit Esports

Oh, et j’allais oublier le principal point fort de l’équipe : le choix de champions gargantuesque de Kira. Le midlaner Ukrainien était tellement à l’aise en saison régulière qu’il s’est permis le luxe de jouer un champion différent lors de chaque partie, et avec succès ! À tel point que les fans ont surnommé son champion pool le « Champion Ocean ». On y retrouve des champions allant de Ahri à Ziggs, en passant même par Heimerdinger ! Mieux encore, il a démontré de bonnes performances sur chaque champion, notamment sa Cassiopeia et son Ziggs décisifs lors de la finale, ce qui lui vaut un titre de MVP de la saison bien mérité.

Le Joker du groupe de la mort

Ce sera donc la troisième participation aux Worlds de Diamondprox et la deuxième pour EDward, Kira et PvPStejos, ce qui laisse Blasting pour seul rookie, même si celui-ci a déjà le MSI à son actif. Une équipe expérimentée donc, mais ça ne suffira peut être pas pour accéder au main event. En effet, on peut considérer le Groupe A des play-in comme le groupe de la mort, puisque la Team World Elite et Lyon Gaming y seront les adversaires de Gambit. Les WE font tout simplement partie des cadors de la course au titre, et les play-in devraient être une formalité pour eux. Reste Lyon Gaming, adversaire bien moins effrayant, mais tout de même dangereux, ayant mis en échec les Virtus.Pro, champions de la LCL au dernier MSI. La course aux phases de groupes ne devrait donc pas du tout être simple pour Gambit, mais leur équipe est formée d’anciennes légendes, Diamondprox et EDward, et de nouvelles, comme Kira, qui sera le principal atout de l’équipe.

Alors qui sait ? Ils pourraient bien nous surprendre et rééditer l’exploit des Albus Nox Luna d’il y a un an. Rendez vous samedi 23 à 9h30 pour leur premier match sur O'Gaming !

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.