d

24 nov. 2016 - Darkkoubi Divers

Yesterday Origins : Pendulo c'était mieux hier

Yesterday Origins : Pendulo c'était mieux hier

Il y a quatre ans, les Espagnols de Pendulo Studios avaient surpris tout le monde. En effet, eux qui étaient habitués aux Point and Click colorés avec beaucoup d'humour, la série des Runaway par exemple, étaient arrivés avec un jeu très noir, Yesterday. Après un petit succès critique et d'estime, la suite arrive aujourd'hui sur PC et consoles.

Il ne peut en rester qu'un.

Dans Yesterday, vous incarniez John Yesterday, un homme immortel, mais qui perd la mémoire dès qu'il meure. Malgré une durée de vie courte, le jeu proposait des énigmes intelligentes, dont certaines basées sur le fait de faire mourir son héros et un scénario plutôt bien pensé. Cette suite commence donc trois ans après la fin de Yesterday. On y retrouve John et sa petite amie Pauline, vivants tranquillement à Paris. Mais John est habité par des cauchemars, des réminiscences de son passé et il part en quête d'un auteur qui a écrit un livre sur l'Ordre de la chair et du sang, la secte qui aurait rendu John immortel...

 

 

Une chose qui ne surprend pas quand on lance le jeu, c'est la beauté des décors. Comme dans chaque jeu Pendulo, ceux-ci sont de petits bijoux de dessin et c'est un réel plaisir que de découvrir un nouveau tableau. Les artistes de Pendulo sont vraiment très talentueux, et ils le prouvent encore ici.

 

 

Par contre, une chose surprend beaucoup, pour un Point and Click, ce sont les contrôles. Le jeu est clairement pensé pour les consoles et non le PC. D'ailleurs sur ce dernier, le jeu conseille de jouer à la manette. Car ici, plus de zones ou d'objets cliquables à découvrir par soi même. Tout est indiqué dès le départ et vous devez juste approcher du point pour le voir se mettre en surbrillance.

Beaucoup d'habitués des Point and Click sur PC vont hurler, et il y a de quoi. Mais ce système a le mérite de rendre plus pratique le jeu sur consoles. Même si par moment c'est assez laborieux de pouvoir cliquer sur un point car il faut être pile au bon endroit, dans l'ensemble cela se joue très bien à la manette.

 

 

How do you do fellow kids ?

Le plus gros point noir du premier épisode était sa durée de vie, d'environ cinq heures, pour cet épisode ne vous attendez pas à plus. Les énigmes sont peu inspirées et la où dans le premier, Pendulo faisait preuve d'originalité en utilisant la possibilité de tuer son héros pour résoudre une énigme, dans cette suite, il n'y a rien de tout ça. Si vous êtes un habitué des Point and Click, vous allez arriver très vite au bout du jeu sans éprouver de réelles difficultés.

De plus, autre point noir, en interrogeant certains personnages, vous récolterez des indices. Ces indices sont à combiner dans un ordre précis avec des objets pour pouvoir résoudre une énigme et lancer une cinématique. Nombre de fois, vous resterez bloqué en ayant la bonne solution, mais parce que vous ne combinez pas les objets et les indices dans le bon ordre, les choses n'avancent pas.

 

 

En regardant les descriptions de certains objets, vous trouverez aussi nombre de références geek. Ces références sont tellement plates et forcées (la référence sur Facebook...), qu'au bout d'un moment, on a presque l'envie de ne plus lire les descriptions et d'essayer d'avancer le plus vite possible dans le jeu. En essayant de mettre de l'humour et des références de geek, Pendulo parvient à tuer l'ambiance noire et thriller de leur jeu qui pourtant avait bien été mis en place au début de l'aventure.

 

 

Vous l'aurez compris, Yesterday Origins a beaucoup de défauts, malgré une direction artistique sublime, ce qui fait le sel d'un Point and Click Pendulo, les énigmes bien pensées, n'est pas dans Yesterday Origins. On ne passe pas un mauvais moment, mais rien ne nous accroche non plus à notre siège pendant l'aventure. On espère que Pendulo saura se reprendre et nous proposer un prochain titre bien plus accrocheur comme ils ont su le faire pour leurs précédents jeux.

 

 

Un jeu peu inspiré 510Points positifs
  • Décors sublimes.
  • Les contrôles à la manette sur consoles.
  • Aucun problème technique.
Points négatifs
  • Énigmes très simples.
  • Les contrôles a la manette sur PC.
  • Très court.
  • Les références geek forcées.

Ajoutez +1 à la note si vous êtes sur consoles.

Yesterday Origins n'est pas un mauvais jeu, mais ce n'est pas un bon jeu non plus. Les habitués des productions de Pendulo seront extrêmement déçus du niveau de cet opus. Pour les autres, c'est un Point and Click plutôt sympathique mais qui ne marquera pas votre esprit plus que ça.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.