d

11 juil. 2018 - Perco StarCraft 2

Yogo à Valence. Il est prêt !

Yogo à Valence. Il est prêt !

Demain, les WCS Valence commencent. Cette fois, notre ami Yogo ne sera pas au micro mais derrière son clavier, sueur au front et œil du tigre, en tant que joueur.

Paris, le 10 juillet 2018. Yogo est prêt, Il a relu l’ « Art de la guerre » de Sun Tzu trente-trois fois, préparé son sac pour l’Espagne…et relu l’art de la guerre une trente-quatrième fois pour être sûr.

Désormais, il n’est plus le soO de l’équipe O’Gaming, il le sait. Avec sa victoire écrasante en OGSL, au terme d’une remontée fantastique le second jour et d’un 16 – O inoubliable, il a pris des épaules, de la stature. Il sait que les plus grands tremblent à l’évocation de son nom, il est fort, imperturbable. Yogo l’indomptable, la bête.

Incassable

Lorsqu’on l’interroge, ses yeux brillent dans un éclair meurtrier.
 

« Mais arrête, pourquoi tu écris ça ? Je vais me faire défoncer ! C’est des monstres les mecs en face, des monstres ! »


Quelle humilité. Alors que toute la planète StarCraft frissonne d’excitation à l’idée de voir – enfin – le « french killer » à l’œuvre. C’est le tournoi du siècle grâce à sa présence.
 


Le talent nu
 

« Putain mais ferme ta gueule un peu ! Et si je me fais sortir au premier tour comme une quiche, hein ? »


La confiance. C’est beau. La marque des champions. Alors que son travail de directeur de chaîne StarCraft II chez O’Gaming lui prend près de 27 heures par jour (si si), il a trouvé le temps d’aller montrer à la planète entière la pureté de son jeu macro.
 

« Je me suis même pas entrainé serieusement, j’ai pas eu le temps. Putain c’est la merde, c’est la meeeeeeeerde ! »


Même pas d’entrainement… pas besoin sans doute. Le talent suffit. À ce niveau de maitrise, l’entrainement ne sert plus, il faut juste laisser parler son corps et le talent.
 

« Perco je vais te défoncer si tu marques ça, sérieux. Je vais te faire bouffer mon clavier et ma souris… en entier ».


Des menaces à peine voilées pour ses futurs adversaires, nous ne sommes pas dupes. Il est prêt.

Au swarm citoyens !

De l’autre côté, on claque des fesses comme jamais. Les pro-gamers de StarCraft II le savent bien, leur palmarès n’est qu’une imposture, un cadeau fait par un Yogo magnanime qui avait décidé de ne pas les humilier en compétition officielle et castait par respect pour le suspense.
 


La classe, l'élégance d'un champion

Tous, par pudeur sans doute, feignent de ne pas le craindre. Vraisemblablement une simple stratégie de défense mentale à l’idée de croiser celui qu’on surnomme « Le babymaker ».
 

« Yogo à Valence ? C’est pas Koka qui obs normalement ? »
PtitDrogo

 

« Il a pris son maillot ? Non parce que ça va laisser du temps pour se baigner du coup »
Serral

 

« Ça fait beaucoup de route pour cinq minutes de matchs, non ? »
Snute

 

« Il a de la chance, nous on a jamais le temps de visiter la région, à cause du second tour ».
Neeb


Pauvres fous. Inconscients de l’ouragan qui va s’abattre sur eux lorsque Yogo déchainera toute l’étendue de sa palette de jeu, hissant haut les couleurs du maillot d’O’Gaming dont il est le champion, devant son assistant, INnoVation.

Laissons-lui le mot de la fin. On écoute tous tes paroles, champion :
 

« Putain Perco je t’avais prévenu, tu vas le bouffer ce clavier, viens ici, VIENS ICI ENFOIREEE !!! »


Il est prêt. Les WCS Valence se jouent en direct de jeudi à samedi, toute la journée. En direct sur O’Gaming bien entendu.

Je file, il a l’air fâché.
La rage du guerrier j’imagine… 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.