d

29 avr. 2017 - Maginn League of Legends

Yuuki : enfin les LCS !

Yuuki : enfin les LCS !

Les derniers champions des Fnatic Academy rendent l'âme, les tours tombent, aussitôt suivies par le Nexus. Les joueurs de Misfits Academy laissent exploser leur joie sur la scène, ils viennent de faire leur entrée aux LCS. Yuuki tombe dans les bras de son support, son parcours n'aura pas été facile, mais il a enfin atteint son objectif. La rédaction OGaming dresse pour vous le portrait d'un joueur qui n'a jamais abandonné.

De multiples tentatives infructueuses

Florent « Yuuki60 » Soler débute la compétition par la Dreamhack Valencia 2012, décrochant une troisième place avec GSU Gaming ainsi qu'un Pentakill «J'ai commencé avec un pentakill, je finis aux LCS avec deux pentakills» s'amuse-t-il. Par la suite, il enchaîne les équipes françaises, comme Punchline et Salade Tomate Oignon, avec laquelle il passera à un match de la qualification aux LCS. Des opportunités dans des équipes internationales s'offrent alors à lui, mais comme il l'explique, il éprouve beaucoup de difficultés avec la langue de Shakespeare : « À l'époque, mon problème c'est que je ne parlais pas du tout anglais, il fallait que je trouve une équipe avec au moins un autre Français, c'est là que Dioud, qui est un très bon ami, m'a proposé à ocelote. Dès que j'ai rejoint Gamers2, j'ai dû commencer les cours d'anglais, mon anglais est devenu super bon et j'ai pu jouer avec d'autres équipes internationales ensuite». Malheureusement, l'aventure Gamers2 est un nouvel échec, terminant de nouveau à quelques encablures des LCS.  

Yuuki_Gamers2_2014_G2esports
La line-up Gamers2 en 2014, bien loin de celle qu'on connaît actuellement. (Source : G2 esports)

« Après Gamers2, j'avais moins l'envie de jouer, donc j'ai pris un break et j'ai rejoint aAa pour pouvoir faire des lans françaises, c'était moins épuisant moralement que de rester un an en gaming house à tenter les challenger series. Les gens me disaient que je perdais mon temps, mais j'en avais vraiment besoin. » Après cette « pause » d'un an dans l'écurie française, Yuuki repart à l'attaque de son objectif : la qualification en Challenger Series. Cette fois, c'est avec les Renegades Banditos qu'il tente sa chance. En remportant les qualifiers UK en compagnie d'Alphari, Impaler, Caedrel et Hiiva, l'équipe s'assure une place pour l'EUCS Summer Qualifier.

Malheureusement, un nouveau coup de tonnerre vient frapper Yuuki puisque l'organisation Renegades se voit bannie, ainsi que ses propriétaires MonteCristo et Chris Badawi, pour non respect des règles économiques établies par Riot Games. L'équipe secondaire Banditos est elle aussi affectée par cette sanction et les joueurs partent chacun de leur côté. Yuuki quant à lui souffre de douleurs à la main qui l'empêchent de jouer, il va alors complètement arrêter le jeu pendant deux mois, sur les conseils de Bjergsen qui souffre des mêmes symptômes. Mais deux jours avant le début des qualifications, il est contacté par d'anciens membres de Renegades ; ils participent au tournoi pour la structure Misfits mais il leur faut au moins trois joueurs du roster d'origine. Yuuki accepte, après deux mois de repos il semble être guéri de sa blessure. Le tournoi se déroule sans encombre et l'équipe est qualifiée pour le Summer Split des Challenger Series. Cependant Yuuki ne fera pas partie du roster principal : « J'étais au courant dès le départ que Hans Sama devait rejoindre la line-up, donc je voulais tout simplement partir de chez Misfits, mais on m'a présenté un bon contrat en tant que sub, et surtout j'avais un support coréen, Dreams, qui était aussi sub, alors j'ai spammé les DuoQ avec lui pendant toute la saison, il était vraiment bon, il fallait qu'on joue ensemble la saison suivante, que ce soit chez Misfits ou ailleurs. »

L'aventure Misfits

Finalement, ce sera bien chez Misfits que la duolane continuera son aventure, puisque Ben Spoont, le propriétaire de la structure, leur propose de monter une équipe en Challenger Series avec les joueurs qu'ils souhaitent, maintenant que l'équipe principale s'est qualifiée en LCS. Ce sera chose faite puisqu'en janvier 2017, après un bref passage de Yuuki chez Millenium pour garder la forme durant l'intersaison, l'équipe Misfits Academy est formée. Jisu, Lamabear et CozQ rejoignent la botlane Yuuki-Dreams et l'équipe sera encadrée par l'ancien joueur LCS Unlimited. Yuuki est satisfait du niveau de sa nouvelle équipe : « Tous les joueurs de l'équipe sont de très bons joueurs, le seul problème qu'on avait au début c'était de trouver comment jouer le même jeu tous ensemble, on a aussi eu beaucoup de changements en jungle, c'est pour ça qu'on a eu du mal pendant la saison régulière. »

En effet, l'équipe connaît de nombreux déboires avec le poste de jungler, puisque Lamabear est banni par Riot Games deux jours avant le début du Split. «Le ban de Lamabear nous a vraiment mis un gros coup, on a eu que très peu de temps pour changer de jungler et on avait que deux choix, on a pris Kadir, qui a super bien joué, mais il ne pouvait pas venir en gaming house car il est encore à l'école, on a préféré avoir un joueur qui peut s'entraîner avec nous toute la journée, c'est pour ça qu'on a choisi Pridestalker. Il est très jeune, il n'avait aucune expérience en team, donc on a eu du mal à se trouver en tant qu'équipe, il nous aurait fallu plus de temps. » 

Yuuki_MisfitsAcademyRoster_RiotGames
La line-up définitive de Misfits Academy. (Source : Riot Games)

Bon gré mal gré, l'équipe se qualifie de justesse pour les Playoffs en décrochant la quatrième place. Mais le match de qualification s'annonce très compliqué puisqu'il vont devoir se mesurer à l'ogre Schalke04, qui termine la saison sans aucune défaite au compteur. Les analystes n'hésitent pas à donner Misfits perdant, et le moral de l'équipe est bas. Heureusement, fort de son expérience, Yuuki sait remotiver ses troupes : « Face à Schalke, j'étais le seul joueur à être confiant, car à chaque fois qu'une équipe réalise une saison parfaite, ses joueurs ont énormément de pression sur eux une fois sur scène, et si on arrive à leur prendre une ou deux games, ce sera très dur mentalement pour eux, bien plus que pour nous. J'ai pris mon mid et mon jungler à part avant les games, je leur ai dit qu'ils étaient des monstres, et que s'ils parvenaient à jouer ensemble, ils allaient les détruire, et c'est ce qu'ils ont fait. »

Misfits Academy crée la surprise en sortant Schalke 3-1, et se qualifie pour le tournoi de promotion des LCS. Ils se débarrassent facilement des Origen et ne trouvent que Fnatic Academy comme adversaire à leur mesure, mais l'équipe est transcendée et rien ne leur résiste durant la game 5. Ils l'ont fait, Misfits Academy s'octroie une place tant méritée en LCS, c'est une consécration pour le joueur français : « J'ai toujours rêvé de me qualifier par moi-même aux LCS, c'est-à-dire avec une équipe de mon choix et des gens que j'apprécie, je n'ai jamais voulu rejoindre une équipe déjà établie en LCS, parce qu'une part de moi me dirait que je ne le mérite peut être pas. »

Quel avenir pour l'équipe ?

Selon lui, la manière dont l'équipe s'est qualifiée en LCS est un atout pour eux « Quand tu te qualifies en LCS, tu as plus d'énergie, de motivation et d'envie que si tu est appelé par une équipe qui y est déjà». De la motivation, l'équipe semble en avoir, la cohésion est aussi un facteur clé de leur réussite : «Quand tu réussis, c'est que tu t'attaches à tes coéquipiers, qu'ils s'attachent à toi, que tu t'entends bien avec eux, chez Misfits on avance tous ensemble et même si il y a des problèmes, on ne se juge pas, mais on s'aide». Si ça ne vous donne pas envie de croire en l'équipe, je ne sais pas ce qui le fera ! Quand aux remarques qu'on peut entendre sur son âge (25 ans), assez inhabituel pour un joueur d'esport, Yuuki répond simplement : « Je ne me pose pas de questions sur mon âge, même si certains joueurs arrêtent en étant plus jeunes que moi, tant que tu restes motivé, que tu aimes ce que tu fais, que tu aimes le jeu et que tu as un objectif à atteindre, l'âge ne compte pas, l'âge c'est dans la tête. En plus, quand j'étais plus jeune, je n'avais pas le mental nécessaire, j'étais immature. Avec l'âge, je peux prendre sur moi et faire passer l'équipe avant tout. »

Yuuki_MisfitsAcademyVictoire_RiotGames
Les joueurs laissent exploser leur joie après la qualification (Source : Riot Games)

Malgré tout, l'avenir reste incertain pour le roster, car Misfits ne peut pas posséder deux équipes en LCS, et doit donc revendre le slot. Et le prochain propriétaire aura la possibilité de racheter seulement le slot et ne garder aucun des cinq joueurs de la line-up, du moment qu'au moins trois d'entre eux jouent la première semaine. « On ne sait pas encore ce qu'il se passera d'ici le Summer Split, tout ce qu'on veut c'est de continuer à jouer ensemble, tous les joueurs méritent de jouer en LCS et on s'est bien trouvés. Il ne faut pas non plus oublier Unlimited, qui a fait un travail monstrueux». En tout cas, on ne peut que souhaiter bonne chance à Yuuki et ses coéquipiers pour la saison prochaine !  Nous remercions Yuuki de nous avoir accordé cette entrevue, et nous lui laissons le mot de la fin ! «Je remercie tous ceux qui me suivent, qui croient en moi et qui sont toujours derrière moi, ça me fait vraiment plaisir

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.